Voyager

Voyager seule en Amérique latine, l’aventure de Mélanie

Mélanie a voyagé seule en Amérique latine et je trouve son parcours particulièrement inspirant. Dans cet article, elle nous partage son aventure.

Si tu cherches de l’inspiration pour un futur voyage, découvre les témoignages de PVT en Corée, à Taiwan et au Japon . Il y a aussi d’autres solutions qui existent pour partir à l’étranger : un VIE pour Noémie aux USA, un service civique pour Clotilde au Pérou

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

Tout d’abord, un grand merci à toi Magali de me permettre de partager mon expérience sur ton site. Cela me fait extrêmement plaisir, je suis ravie de collaborer de nouveau avec toi !

Je m’appelle Mélanie, j’ai 32 ans. J’ai beaucoup voyagé en solo depuis 2017 à travers de nombreux pays. J’ai voyagé en backpack en Amérique Latine et aux Etats-Unis, j’ai fait un PVT en Australie, et ma dernière escapade, c’était en 2020, ou je suis repartie de 0 à Londres.

Bientôt auto-entrepreneur dans le domaine du marketing digital. Je rêve de voyager tout en travaillant. Ma prochaine expérience sera les Açores, ou je vais tester l’expérience de coliving (et j’ai trop hâte) !

Réaliser un rêve de voyage

C’était un rêve, que j’ai réalisé en novembre 2017. Mon entreprise a fermé, j’ai été licencié. Et j’ai décidé qu’avec la prime de licenciement, je voyagerai seule avec mon sac à dos à la découverte du continent sud-américain.

Sans cet accident de parcours, ces remises en question, je serai toujours probablement cadre, dans un environnement qui ne me plaît plus du tout dans un bureau de la Défense.

Avant de prendre cette décision, j’ai demandé à quelques amis proches de venir avec moi. Mais partant sans date retour précise, c’était plus compliqué pour eux de s’engager quand on a un CDI.

Mais pas de panique parce que… je suis habituée à ma propre compagnie. Je vivais seule, je n’avais aucune difficulté à aller au cinéma, restaurants et bars ou encore théâtre en solo. Avec le temps, j’ai appris à apprécier ma propre solitude.

Surmonter ses peurs et partir en Amérique latine

Il m’a fallu du temps afin d’oser voyager seule. J’avais de nombreuses peurs, des doutes et des blocages… Cela a mis un peu plus d’un an, entre le moment où l’idée se forme dans un coin de mon cerveau et le moment ou je prends mon billet d’avion.

Financièrement, cela faisait un moment que je savais que je serai licenciée, j’ai donc économisé un maximum avant… J’ai même donné pendant une année scolaire des cours particuliers à des collégiens. Une expérience très enrichissante d’ailleurs !

Avant de prendre mon billet pour Buenos Aires, j’ai voyagé seule en France puis en Italie, pour “me tester”. Je voulais voir si j’en étais capable ! Sur le plan administratif, mis à part l’assurance, le billet d’avion, je n’ai pas fait grand chose de plus.

Si ce n’est avoir tout quitté, ma vie d’avant, la vie que je menais à Paris pour passer quelques mois chez ma mère pour économiser davantage !

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

Partir en Amérique latine sans parler espagnol

A mon arrivée, je ne parlais qu’anglais, avec un bon niveau. A Buenos Aires, c’était suffisant, parce que la ville est très touristique.

J’ai même rencontré une Anglaise qui a fait le tour du continent sans parler un mot d’espagnol. J’ai écrit cet article ou je donne tous mes tips pour voyager même si on ne parle pas anglais.

Connaître les bases

Mais j’avais envie d’une autre expérience, j’avais envie d’être au plus proche des locaux.

Deux mois avant de partir en Amérique Latine, je faisais (assez assidûment) 30 minutes par jour des séances d’espagnol avec l’application DUOLINGO. En partant, je savais me présenter, compter jusqu’à 100 et je connaissais quelques mots de vocabulaire courant comme les pièces d’une maison, la nourriture, la conjugaison des auxiliaires.

En immersion 100% locale

Ce qui m’a vraiment aidée, c’est une fois sur place, de m’immerger complètement.

Pour cela, j’ai fait du couchsurfing uniquement chez des personnes qui ne parlaient pas anglais. Ce fut très marrant les premières fois ! (et ça laisse des souvenirs mémorables) Et, je me suis lancée dans le stop, j’ai remonté toute la cordillère des Andes entre l’Argentine et le Chili. Ce fut pour moi la meilleure expérience et une excellente façon de progresser en espagnol.

J’ai aussi fait de nombreux volontariats. Ce qui permet de rester plus longtemps dans une ville, de me faire des amis et donc d’avoir des conversations plus approfondies et un vocabulaire qui se développe de plus en plus. C’est aussi très facile, notamment en Bolivie, d’avoir des cours d’espagnol en échange de quelques heures de travail dans la semaine. C’est très fréquent !

Le meilleur tips que je peux donner, c’est de pratiquer avant et pendant et d’éviter nos compatriotes !

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

S'informer avant de partir en Amérique latine

Je n’ai pas eu d’accompagnement personnalisé pour m’aider à préparer mon départ. En revanche, ce qui m’a beaucoup aidé à sauter le pas, c’était de regarder les blogs de femmes qui avaient déjà voyagé seule, notamment en Amérique du Sud.

Je pense notamment à Adeline du blog voyagesetc, Sarah du Blog de Sarah ou encore de Lucie et son blog Voyages et Vagabondages. Sans ces blogs, leurs témoignages et le courage de ces femmes, je n’aurai jamais osé partir !

Une expérience magnifique

Ce fut une expérience magnifique. Que cela soit en termes de paysages, de rencontres, de découverte de soi, de la culture,… Une expérience que je ne peux que recommander à tout le monde.

Voyager seule au moins une fois seule dans sa vie. Et voyager au moins une fois en Amérique du Sud. Je suis rentrée avec une plus grande ouverture d’esprit, une meilleure compréhension de moi-même et des autres, mais aussi en sachant mieux ce que je veux vraiment pour moi !

Un moment unique et inoubliable

C’est très difficile de choisir, parce qu’en 8 mois, il y en a beaucoup ! Entre les rencontres et les paysages.

Je vais choisir un endroit qui se situe en Bolivie, au cœur de la cordillère des Andes. C’est un petit village entouré par les montagnes. Ce village est difficile d’accès ! Il faut 5 heures de minibus (pas du tout confortable) pour y accéder. Mais le jeu en vaut la chandelle ! C’est un endroit encore peu connu et préservé du tourisme, même si on y rencontre de plus en plus d’étranger venus passer quelques jours pour visiter les alentours !

Il s’agit du petit village de ToroToro ! Un village connu pour son canyon, ces empreintes de dinosaures et ses grottes !

C’est un des endroits où je me suis sentie chez moi, j’y suis restée deux mois. J’y ai fait un volontariat de 2 mois dans un bar sur la place de l’église ! Ce fut de beaux moments de vie qui sont à jamais gravés !

J’aurai aussi pu vous parler de San Pedro de Atacama, au Chili ou encore d’Ushuaia !

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

Un moment difficile

Probablement le réveillon de Noël. J’étais alors, à Santiago du Chili, chez un hôte couchsurfing. Je voulais vivre un Noël typique du pays. J’avais bien spécifié cette requête dans ma recherche, mais finalement le gars m’a plus vendu du rêve et à essayer de me draguer tout du long !

C’est ce que j’appelle un raté !

Et puis ce fut aussi le premier Noël aussi loin de la France. Un léger mauvais moment à passer ! Heureusement le réveillon du 31 a tout rattrapé !

Mon amour pour la Bolivie

La Bolivie est l’endroit jusqu’à présent qui est le plus différent de ce que j’ai pu connaître !

D’abord un choc au passage de la frontière entre l’Argentine et la Bolivie. Un pays pauvre, très pauvre ! Mais où les gens sont d’une telle générosité ! Je crois que c’est cela qui m’a le plus marqué ! La pauvreté versus la générosité et la joie de vivre des habitants ! Voir les rires de ces femmes, ces familles qui profitent de la vie avec si peu de chose !

Un choc pour l’ancienne cadre, qui croyait que plus on accumule, mieux on va !

Des bonnes adresses en Amérique latine

En Argentine, je vous recommande de visiter les chutes d’Iguazu, Puerto Madryn pour observer pingouins et baleines, la ville d’Ushuaia ou il se passe quelque chose sur cette terre de bout du monde et toute la région de Salta.

Mais aussi San Pedro de Atacama au Chili, un village situé en plein désert et des paysages lunaires splendides.

En Bolivie, je vous recommande de rester plusieurs jours sur La Paz, la capitale, afin d’explorer un maximum le village de ToroToro, la ville de Sucre !

Quelques précautions à prendre...

Je me revois encore mes premiers jours à Buenos Aires, en train de me regarder toutes les 3 minutes derrière mon épaule ! En arrivant, dans ce pays alors inconnu, j’avais quelques a priori qui se sont vite dissipés ! Après, c’est comme, partout il faut être vigilant !

Ne pas sortir seule le soir, éviter de se saouler, de prendre des drogues. Etre vigilantes avec ses affaires et sac à dos (notamment dans les bus).

Des précautions d’usage, bien sûr, on pense à prendre une bonne assurance voyage qui couvre toutes les éventualités.

Les bénéfices de ce voyage

Il y aurait tellement à dire ! Ce premier long voyage loin de chez moi m’a donné le goût de l’aventure, l’envie de voyager au maximum, de partir à la découverte des autres à chaque fois que l’occasion se présente.

J’ai appris à me connaître davantage, à mieux comprendre les autres et le monde qui m’entoure. Cela me permet aujourd’hui d’avoir une plus grande ouverture d’esprit, d’être moins dans le jugement et la critique.

Cela m’a donné plus confiance en moi. Aujourd’hui, je sais, qu’avec une bonne santé, je suis capable de beaucoup de choses, notamment de repartir de 0 dans ma vie.

Je suis encore et toujours plus en quête de liberté, le voyage est profondément ancré en moi !

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

Mon conseil

Foncer ! C’est beaucoup plus simple une fois sur place !

Article et photos : Mélanie

L’après voyage…

Avec Voyage, emploi et retour en France, le retour en France ne se vit plus en solo ! On se rencontre, on s’entraide et on avance ensemble.

Rejoins moi sur les réseaux pour découvrir mes conseils et mes partages d’offres d’emploi.

A bientôt sur Instagram pour des lives sur le retour en France et des jeux concours. 

Voyager seule en Amérique latine, le parcours de Mélanie

Mélanie, voyageuse autour du monde depuis 2017, accompagne les femmes à oser voyager seule, à affronter leurs peurs et à partir à la conquête du monde et d’elles-mêmes grâce à son blog

Mélanie partage ses propres expériences de voyageuse solo, ses réflexions mais aussi des interviews de femmes qui ont osé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *