Rentrer en France

Rentrer en France, Manon témoigne

Rentrer en France mais pour quoi faire ? Comment le gérer ce fameux retour ? Que faire en cas de difficultés ? Manon nous partage dans cet article son retour d’expérience suite aux 2 retours en France qu’elle a vécu.

Rentrer en France, Manon témoigne

Manon, passionnée de voyage et amoureuse de l'Australie

Bonjour,

Je m’appelle Manon MADI. Je vis à Dunkerque, ma région natale, où est implanté le bureau de Manoztralia, l’entreprise que j’ai créée en Octobre 2019, après avoir vécu 3 ans en Australie. Avec mon équipe, on accompagne toutes les personnes qui souhaitent partir travailler, voyager ou étudier en Australie.

Destination l'Australie

En 2015, j’ai décidé de partir en Australie avec un Working Holiday Visa dans le but de découvrir l’Australie pendant un an et surtout d’améliorer mon anglais. J’avais terminé mes études (Licence Professionnelle en Gestion des PME-PMI) en 2013, j’avais décroché un CDI en tant que co-gérante d’un magasin sur Dunkerque sauf que le poste ne me plaisait pas, mais surtout, j’étais prise dans la tourmente d’une relation tumultueuse. Ma vie semblait m’échapper alors que j’avais à peine 23 ans.

Après quelques recherches sur les visas de travail en Australie, j’ai contacté une agence qui m’a aidé à dessiner mon projet et je me suis inscrite dans une école d’Anglais sur Sydney.

Vivre, voyager et travailler en Australie

Cette expatriation a duré 18 mois au total, avec un retour en France entre Juillet 2016 et Novembre 2017.

Lors de ma première année en Australie, j’ai pris un mois de cours d’anglais, j’ai voyagé sur la Côte Est de l’Australie avec ma famille qui m’avait rejoint pour l’occasion. Puis, j’ai été jeune fille Au Pair dans deux familles (une à Sydney et une à Melbourne). J’ai également été hôtesse dans un restaurant italien.

La deuxième fois en Australie a été différente. Je connaissais déjà l’environnement et maitrisais mieux l’anglais. J’ai donc travaillé dans une agence de voyage, ainsi que dans l’événementiel. Puis j’ai eu un job en tant que « Conseillère d’éducation » pour le marché français.

J’ai d’ailleurs repris des études en Australie. (cours d’espagnol, de digital marketing et certification d’agent d’éducation qui me permet aujourd’hui d’exercer le métier à mon compte).

Rentrer en France, Manon témoigne

Prendre la décision de rentrer en France

En mai 2019, j’ai décidé de rentrer en France de façon définitive. C’était la deuxième fois que je rentrais en France. Il faut savoir que c’est très compliqué d’immigrer de façon permanente en Australie pour un(e) entrepreneur(e), et me faire sponsoriser par une entreprise ou me marier avec un Australien ne faisait pas partie de mes plans.

Au bout d’un moment, j’ai compris qu’il fallait que je m’y résigne. Ça faisait plus d’un an que je n’avais pas vu ma famille et j’avais un projet de création d’entreprise donc j’étais plutôt excitée à l’idée de rentrer en France. En plus, j’avais décidé de rejoindre une copine aux Etats-Unis pour un road trip à l’américaine avant de revenir m’installer à Dunkerque.

Bref, pas comme mon premier retour en Juillet 2016 où je n’avais rien de prévu, et qui a donc viré à la catastrophe.

Le choc émotionnel lors du retour en France

La première fois, lorsque je suis rentrée en France en Juillet 2016, j’étais contente de revoir ma famille et mes ami(e)s, mais j’ai vite déchantée lorsque je me suis rendu compte que mes récits de voyage ne faisaient rêver personne…À part moi !

J’ai donc essayé de rentrer dans le moule. Je me suis mise à rechercher un travail et un appartement, en pensant m’y accommoder. J’ai trouvé assez facilement, car les recruteurs disaient que c’était sympa d’avoir un profil comme le mien : un profil « d’aventurière ».

Mais au bout de quelques mois, je me suis sentie très seule et mon salaire me permettait à peine de couvrir mes charges…

J’ai essayé de relativiser jusqu’au jour où j’ai sombré dans une légère dépression, d’après le diagnostic de mon médecin. J’ai décidé de retourner chez mes parents et de ne pas prolonger le CDD que j’avais chez Auchan Retail en tant que « Productrice de catalogues ». Après quelques RDVs de suivi avec le docteur (et quelques cachets que j’ai vite arrêté de prendre), j’ai fait le choix de retourner en Australie. J’avais l’impression que je n’arrivais pas à tourner la page sur l’aventure que j’avais commencée.

Succès et difficultés lors du retour en France

Étant donné que j’ai vécu l’expérience du retour en France à deux reprises et que les deux retours ont été complètement différents, je pense avoir suffisamment de recul pour vous partager mes succès et mes difficultés. Le premier succès, c’est d’avoir créé une entreprise qui me permet d’en vivre et de créer de l’emploi.

En revanche, je pense que ma première difficulté, c’est d’avoir vécu un retour compliqué en 2016/2017 m’ayant rendu très triste et ayant affecté ma famille.

La deuxième difficulté, mais qui peut aussi être vue comme un succès, c’est que j’ai changé ! J’ai appris à me connaître. Je sais ce que j’aime et ce que je n’aime pas, mais surtout je sais ce que je veux et qui je veux dans ma vie, et ce que je ne veux plus.

Malheureusement, c’est parfois compliqué de créer et de maintenir des relations (amicales et amoureuses) lorsque tu n’as pas confiance en toi. Je ne suis plus prête à accorder de mon temps à des choses futiles ou à des personnes qui ne m’apporteront pas de bonheur.

Rentrer en France et créer une entreprise

Rentrer en France, Manon témoigne

Je n’étais pas encore prête à créer une entreprise lors de mon premier retour donc j’ai choisi de me tourner vers le salariat pour acquérir de l’expérience. En revanche, j’ai accumulé de l’expérience, des compétences et de la confiance en moi lors de ma deuxième année en Australie. Cela m’a permis de prendre la voie de l’entrepreneuriat en Octobre 2019, seulement 5 mois après être rentrée.

L’agence Manoztralia est présente sur tous les réseaux sociaux notamment sur Instagram et Facebook où vous pouvez nous trouver en tapant @manoztralia

Nous avons également un site internet et une partie « BLOG AUSTRALIE » qu’on alimente régulièrement : www.manoztralia.fr

Nous avons aussi une chaine YouTube qui publie une vidéo par mois sur des thèmes demandés comme « Le coût de la vie en Australie », « La recherche de travail », « Les études en Australie », etc…

Et pour finir, je suis disponible par email à info@manoztralia.com et je réponds très vite !

Mon conseil si tu rentres en France prochainement

Le conseil que je donnerai à quelqu’un qui prépare son retour en France est de ne pas se laisser submerger par les émotions et surtout de prévoir un plan sur du court voire sur du moyen terme.

L’idée est de se fixer des objectifs quantifiables et de mettre tous les moyens en œuvre pour les atteindre dans des délais définis.

Pour vivre le retour en France sereinement et en confiance, contacte Magali qui t’accompagne dans toutes tes démarches de ta prise de décision de rentrer à ton passage à l’action. Le premier rendez-vous est offert !

Rentrer en France, Manon témoigne

Manon fondatrice de l’agence Manoztralia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.