Voyager et travailler

Erasmus en Allemagne : le parcours de Bertie

C’est au tour de Bertie de se présenter à travers cet article de blog pour évoquer le programme Erasmus en Allemagne, le pays de coeur de Bertie. 

Puis, Bertie évoquera son retour en France et sa reconversion professionnelle. D’ailleurs, Bertie peut sans doute t’aider !

Tu peux aussi découvrir les autres portraits de voyageurs dans cette rubrique.

Bertie découvre le programme Erasmus en Allemagne

Hallo ! Je m’appelle Bertie et en septembre 2021, je vais lancer un club privé d’expatrié.e.s en pays germanophones. 🇩🇪 🇨🇭 🇦🇹 

L' Allemagne, le choix de Bertie

L’Allemagne c’est mon pays d’adoption. Dans ma petite enfance, j’ai beaucoup déménagé à cause des mutations de mon père. On s’est posé définitivement à Mulhouse, en Alsace, lorsque j’avais 7 ans. La proximité avec le Bade-Wurtemberg, l’apprentissage de l’allemand à l’école et les liens étroits entre les deux régions, m’ont donné envie d’en savoir plus sur ce pays. C’est alors naturellement que j’ai voulu y vivre après mes études.

Une passion pour la mode

J’ai fait des études de mode à Marseille et j’ai tout de suite travaillé, mais pas dans le domaine qui m’intéressait. J’ai fait de la vente dans des magasins de prêt-à-porter, et ce qui m’énervait le plus c’était de devoir enchaîner les CDD tous les 3 mois. À force, j’en avais marre et j’ai sauté sur une permanence de la Bundesagentur für Arbeit (l’agence pour l’emploi allemande) pour poser mes questions quand à un possible travail outre-Rhin. Ils m’ont alors recommandé de faire un stage Erasmus + avec Pôle Emploi si j’étais éligible. Et je l’étais !

Le programme Erasmus

Un stage Eramsus + avec Pôle Emploi c’est une immersion professionnelle dans une entreprise européenne pendant 3 ou 6 mois, avec une bourse européenne qui prend en charge logement et vie sur place. On peut choisir son pays mais pour moi c’était tout décidé : je voulais aller en Allemagne. Mon but était de pouvoir m’insérer plus facilement sur le marché du travail allemand, car je n’avais que des expériences et des diplômes français. Le gros plus de ce programme, c’est que tu es sur place, donc l’administratif est beaucoup plus simple si tu veux t’installer plus longtemps.

L'organisation avant le départ en Erasmus en Allemagne

Concrètement, on postule à ce type de programme lors d’une réunion de groupe, ainsi qu’un entretien individuel, en français et en allemand. En fonction des places, tu peux choisir entre 3 ou 6 mois de stage. J’avais choisi 6 mois et c’est ce que j’ai eu alors j’étais très heureux ! Ensuite, c’est une association « sous-traitante » de Pôle Emploi qui te trouve le lieu de stage et le logement. Tout ça se fait en allemand, ou au pire en anglais. Par contre, tu n’as plus rien à faire à par attendre la première rencontre en visio avec ton.ta tuteur.rice de stage. Et s’il y a du feeling entre vous, tu peux être sur place la semaine d’après.

Une première experience en Allemagne

Ma tutrice de stage s’appelait Elena Nancu et avait une petite boutique de vêtements sur-mesure à Berlin. Malheureusement, elle a eu une inondation qui l’empêchait de travailler correctement. Très professionnelle, elle m’a demandé de trouver un autre stage car elle ne pouvait pas m’accueillir les 4 mois qui restaient. J’en ai profité et j’ai envoyé 2 lettres de motivation. Une heure après j’avais un rendez-vous pris pour un autre stage, pour lequel j’avais postulé sans grand espoir : le département costume du Friedrichstadt Palast, la plus grande scène d’Europe, avec des spectacles qui mélangent cirque, danse et chant. L’entretien s’est très bien passé et j’ai commencé mon nouveau stage une semaine après.

Erasmus en Allemagne : le parcours de Bertie
Une robe dont j'ai créé et cousu toutes les bandes (+ de 160 au total).

La préparation d'un spectacle

J’ai vraiment adoré cette période ! Le nouveau spectacle était en préparation donc il fallait produire beaucoup. C’était un peu comme une colonie car 3 mois avant la première on est en heures supplémentaires : 10h par jour ensemble. Le rythme est intense mais le résultat final en vaut la peine. Le spectacle Vivid a vu le jour en septembre 2018 et c’était incroyable pour moi car j’avais réalisé des costumes que tout le monde allait pouvoir voir. Pour te donner une idée, Vivid c’est : 300 artistes et techniciens (sur scène ou en coulisse), 12 millions d’euros de coût de production et 700 000 spectateur.rice.s (la pandémie a privé le spectacle de plus de visibilité).

De stagiaire à salarié

Comme tu peux t’en douter, mon aventure avec le Friedrichstadt Palast a été un moment unique et j’ai eu la chance de voir mon contrat prolongé en contrat de travail. Les périodes de janvier-mai sont plutôt creuses mais il y a beaucoup de tâches différentes : le département costume s’occupe de la création mais aussi des retouches, de l’entretien et de l’archivage des costumes sur scènes et à venir. Car tous les ans, il y a un spectacle différent !

Erasmus en Allemagne
Me voici avec des strass Swarovski appliqués manuellement un à un

Une difficulté durant mon expatriation en Allemagne

Le plus difficile pour moi a été de voir que je ne pouvais pas gravir les échelons. J’avais un statut d’intérimaire, qui me mettait dans la mouise chaque mois. J’ai postulé pour être pris en contrat indéterminé : j’ai été refusé 3 fois. Voyant que j’étais relégué à la laverie, j’ai perdu pied mentalement et j’ai décidé de me mettre en arrêt maladie pour 2 semaine et demi. J’ai pris la difficile décision de démissionner et je suis parti le 4 mars 2020, après près de 2 ans dans cette entreprise.

La qualité de la vie en Allemagne

Si l’Allemagne te plaît, je te conseille de bien choisir les postes et entreprises pour lesquelles tu travailles. Dans ce pays, la lettre de recommandation vaut de l’or ! Il faut donc entretenir de bonnes relations sur le lieux de travail, mais aussi après la fin de ton contrat, car un coup de fil peut faire tout basculer. Les Allemand.e.s sont ouvert.e.s sur les profils atypiques mais ont quand même une classification stricte sur les barèmes de salaire en fonction des diplômes (diplômes allemands bien entendu!). Mais la qualité de vie est top là-bas !

Ce que j’aime aussi en Allemagne c’est la diversité de ses régions : on passe de la grande ville à la forêt en peu de temps. C’est le cas à Berlin ! Donc quand tu iras au bord d’un lac, comme celui de Weissensee par exemple, tu penseras à moi 😉

Quelques conseils sur le programme Erasmus

Je conseille à tous le monde de faire un programme (Erasmus + ou autre) avant de s’engager à l’étranger. C’est une période teste où on peut voir si l’expatriation peut nous convenir. En plus, le stage Eramus + avec Pôle Emploi et accessible de 18 à 62 ans, sans condition de diplôme. Si tu veux le faire, je te conseille de préparer ta motivation, d’avoir réfléchi à ton projet d’expatriation et de le mettre en valeur lors de l’entretien. C’est avant tout une expérience professionnelle, il faut donc montrer le caractère professionnel de ta démarche.

Si tu veux plus de renseignements, voici une page officielle de Pôle Emploi  . 

Rentrer en France après une expatriation en Allemagne

En retournant en France, j’ai décidé de changer de voie et de créer mon propre métier. J’ai toujours eu envie d’aider les expatrié.e.s à se sentir bien en Allemagne. Qu’on ait bien préparé son expatriation ou non, on se retrouve confronté aux mêmes difficultés : travailler et vivre dans une autre langue, devoir se conformer à une nouvelle organisation, gérer l’absence des proches restés en France… Pourtant demander de l’aide est encore tabou, mais rien que de savoir que quelqu’un vit la même chose que nous, peut nous aider à débloquer la situation ! Aujourd’hui, je souhaite proposer aux expatrié.e.s vivants en pays germanophones, un club privé en ligne avec une bibliothèque d’outils, des apéro-rencontres et des masterclass avec des professionnels, pour lâcher prise et vivre une expatriation sereine.

Mais si tu rentres en France, tu peux recevoir le livret gratuit du retour en France et de la recherche d’emploi. Tu peux aussi te faire accompagner pour décrocher un emploi depuis l’étranger et ainsi sécuriser ton retour en France.

Contacter Bertie

Si tu veux me retrouver, je suis très présent sur Instagram et Linkedin. Je fais aussi beaucoup de vidéos sur ma chaîne Youtube, sur laquelle je poste toutes les semaines. Pour rejoindre « Stammtisch », le club privé d’expats en pays germanophone, ou te renseigner sur celui-ci, je te conseille de rejoindre ma Gazette par mail.

Si le retour en France approche, cet article bilan pourra t’aider à préparer et assurer ton retour !

Bertie découvre le programme Erasmus en Allemagne

Bertie t’accompagne pour ton expatriation en pays germanophones.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *